fbpx

    Emploi des masques à usage non sanitaires : nouveau PIO

    A la veille du déconfinement en France, plusieurs questions subsistent. Notamment, que penser de l’emploi des masques ? Comment les services de secours doivent-ils adapter leurs procédures ?

    La pandémie qui frappe 187 pays a contaminé plus de 3,5 millions d’individus. Au 04 mai, le décès de près de 250 000 personnes était comptabilisé. Face à cette situation et à la nécessité de protéger les différents publics en fonction de leur degrés d’exposition, une note d’information interministérielle en date du 29 mars 2020 (mise à jour le 26/04) crée donc une nouvelle catégorie d’équipement de travail : les masques à usage non sanitaires, dits “masques grand public”. Les spécifications techniques de ces masques ont ainsi fait l’objet d’importants travaux. La DGSCGC y a pris part, au sein de la commission protection respiratoire de l’AFNOR.

    Les personnels sont exposés au risque de contamination par gouttelettes :

    En termes d’appréciation du risque, les personnels engagés dans la lutte contre le COVID-19 sont principalement exposés au risque de contamination, sur un mode semblable à celui du virus de la grippe, par contact étroit (1 mètre) avec une personne infectée (postillons, mains, surface…). En effet, la projection de gouttelettes (assimilables à des particules de 5 à 100 µm), lors de la phase expiratoire, est un des principaux vecteurs de transmissions du virus. L’adoption de gestes barrières (lavage régulier des mains, distanciation physique, réduction des contacts avec d’autres personnes…) est ainsi de nature à faire baisser le niveau de risque.

    Un nouveau partage d'information opérationnelle disponible sur l'emploi des masques

    Un partage d’information opérationnelle a donc été publié : Emploi des masques à usage non sanitaires dits “masques grand public”. Il a pour vocation de :

    • proposer une synthèse permettant de situer les masques à usage non sanitaire dans la panorama global des masques de protection ;
    • aborder les différents cas d’usage de ce nouveau dispositif dans l’offre de protection des agents ;
    • rappeler les grands principes de port et d’entretien du masque en accord avec les recommandations gouvernementales.

    Illustration mise en avant : Drakkar 46 

    Cet article vous a plu ? Partagez le.

    Articles qui pourraient vous intéresser .