fbpx

    Parce que l’innovation n’est pas un flash génie, elle doit être organisée et structurée

    Atraksis vous présente, suite à de nombreuses rencontres et échanges, dans une démarche de réflexion collective, leur point de vue sur une possible stratégie globale d’innovation de l’écosystème incendie-secours.

    La nécessité d’innover doit s’inscrire dans un désir de performance collective et organisationnelle : performance du service rendu à l’usager et performance dans la sécurité offerte aux intervenants. Si le mot « performance » a bien souvent, dans nos organisations, une connotation négative liée au secteur privé, ce mot prend tout son sens lorsque notre raison d’être est de sauver des vies.

    Pour une stratégie globale d’innovation

    Schéma récapitulatif :

    Cycle court : des méthodologies à renforcer et à industrialiser

     Cette démarche d’innovation de cycle court doit s’envisager, dans un premier temps, sur des sujets modestes pour acculturer nos organisations

    Cycle long : bénéficier des efforts de recherche et développement d’autres secteurs

    Cela concerne des projets d’ampleur pluri-décennaux où la place des sciences et de la recherche & développement est prépondérante.

    Détecter et capter : l’innovation ouverte et l’innovation participative

    L’innovation ouverte et l’innovation participative permettent de structurer la détection et la captation de possibilités ou de potentiels.

    Pour que la bonne idée issue de l’interne ou le cas l’usage d’un autre secteur d’activité deviennent une réalité opérationnelle, d’autres étapes sont nécessaires

    Distinguer, accélérer et accompagner : la nécessité d’un lab

    Il faut en premier lieu être en capacité de distinguer le signal réel d’un simple bruit. Pour cela, il est nécessaire de tester des hypothèses.

    Convaincus de l’intérêt de ce type de structure, Atraksis lancera prochainement une expérimentation en créant le Lab Secours” : véritable accélérateur d’innovation.

    Les objectifs de ce lab seront :
    ● Accélérer et accompagner le développement de projets innovants ;
    ● Centraliser les thématiques tout en décentralisant les expérimentations ;
    ● Mutualiser et optimiser les ressources ;
    ● Dynamiser un écosystème composé d’acteurs variés ;
    ● Favoriser l’intrapreneuriat ;
    ● Mieux répartir la valeur créée ;
    ● Faciliter la diffusion et le partage des meilleurs projets

    Les clés de réussite

    S’il est nécessaire que des méthodologies et des outils soient mis en place par les organisations pour multiplier et industrialiser la création l’opportunités, le plus important des défis réside dans le changement d’état d’esprit.

    Les nouvelles technologies, comme les sciences fondamentales et humaines nécessitent de plus en plus d’expertises pour être appréhendées.

    La curiosité, l’ouverture d’esprit, la gestion de l’incertitude, la créativité et le partage sont des éléments de savoir-être indispensables pour s’inscrire dans ce type de démarche. Si certaines de ces habiletés cognitives ne sont pas innées, elles peuvent se travailler et être détectées (si elles sont recherchées) lors d’entretiens.

    La structuration de nos organisations, morcelée, rend le pilotage d’une telle stratégie délicate et complexe. Comme l’a fait le ministère des Armées avec la création de l’Agence Innovation Défense en 2018, il serait, selon nous, opportun de créer une structure dédiée qui assurerait le pilotage, le développement et la mise en œuvre d’une telle stratégie dédiée à l’écosystème incendie-secours.

    En d’autres termes et en paraphrasant l’article L112-2 du CSI, cette structure dédiée à l’innovation des secours serait garante de la cohérence de la stratégie d’innovation au plan national. Elle en définirait la doctrine et coordonnerait ses moyens.

    Pour aller plus loin...

    Cet article vous a plu ? Partagez le.

    Articles qui pourraient vous intéresser .