fbpx

    Feu de silo industriel dans le Loiret

    Ce mercredi 13 mai à 10h00, les sapeurs-pompiers du SDIS45 ont reçu un appel de la CAPROGA Coopérative Agricole des Producteurs du Gâtinais pour un départ de feu sur un silo industriel. Située sur la commune de Ladon, cette coopérative possède plusieurs silos remplis de céréales sur son site. Ce site faisant parti des établissements répertoriés à risque dits ETARE, l’envoi des secours s’est fait selon un train de départ réflexe.

    Capture Google Maps
    Photo @SDIS45

    Le premier engin incendie s’est présenté sur les lieux du sinistre en moins de 15 minutes, le CSP Montargis étant situé à 15km de la coopérative. La première LDV est rapidement établie et la reconnaissance du premier COS a été primordiale pour identifier les risques de propagation aux autres silos. 

    L’origine du feu vient d’un pendulaire au 4ème étage du silo concerné. L’incendie s’est propagé à quatre autres silos de 60 tonnes et un de 10 tonnes, plusieurs points de combustion ont été repérés. L’idée de manoeuvre est de constituer un tapis de mousse sur la surface haute des silos et des les vidanger progressivement.

    La chaine de commandement s’est constituée avec l’activation d’un PC de Site ; le DDA du SDIS 45 le Colonel HC Chauvin a pris le Commandement des Opérations de Secours. Depuis 10h ce matin, ce sont plus de 50 sapeurs-pompiers qui sont mobilisés pour mener à bien cette intervention. Un renfort Zonal exceptionnel a été demandé. Un expert en feu de silo du SDIS 28 s’est rendu sur les lieux, il est arrivé en début d’après-midi sur le sinistre pour conseiller le COS.

    Photo @SDIS45

    Comme l’a rappelé le Colonel HC Chauvin, la particularité d’un feu de silo est le risque lié aux explosions de poussières. Par conséquent les distances de sécurité doivent être scrupuleusement respectées. Le GDO sur les interventions dans les silos nous prouve que ce n’est pas une intervention à prendre à la légère, une explosion des poussières présentes dans les silos conduirait à une catastrophe pour le bilan humain et pour l’entreprise.

    A 16h, d’après l’expertise de l’Officier du SDIS 28, la situation est stable et maîtrisée. La création d’exutoire en partie haute est en cours et la vidange des silos va être de longue durée. Un dispositif de surveillance va être aménagé, 35 pompiers et une dizaine d’engins restent toute la nuit sur le site en protection lors des activités de vidange, ce sont plus de 200 tonnes de céréales à extraire par gravité des silos. 

    Pour en savoir plus...

    GDO - Interventions dans les silos

    GDO - Interventions dans les silos

    Télécharger

    Cet article vous a plu ? Partagez le.

    Articles qui pourraient vous intéresser .