fbpx

    AML : un système de géolocalisation qui sauve des vies

    Lorsque vous appelez les services d’urgence, l’une des questions habituelles est : “où êtes-vous ?”

    Cependant, il y a encore de nombreux cas où des personnes appellent les services d’urgence et ne parviennent pas à déterminer où elles se trouvent – dans environ un appel sur 10, la personne n’arrive pas à expliquer sa position avec précision.

    La disparition de Simon Gautier a illustré ce problème durant l’été 2019. Ce jeune Français avait entrepris une randonnée dans le sud de l’Italie. Après une chute dans une crevasse, il a appelé les services d’urgence mais n’a pas pu préciser sa localisation exacte. Son corps a été retrouvé par les secours quelques jours plus tard.

    Cette histoire dramatique a montré à nouveau l’importance de la localisation mobile avancée (ou AML, pour Advanced Mobile Location). 

    Mais comment cela fonctionne-t-il ?

    La localisation mobile avancée (AML) est un service de localisation d’urgence disponible sur les smartphones (tous les appareils Android et iOS dans le monde) qui envoie automatiquement les informations de localisation précises de l’appelant aux services d’urgence. Ces informations sont dérivées des données de localisation du téléphone (GNSS, Wifi).

    L’AML n’est pas une application et ne nécessite aucune action de la part de l’appelant. Elle est simplement un protocole pour transporter les données (via SMS et / ou HTTPS) du smartphone aux centres de traitement des appels d’urgence. L’AML est aussi gratuite. Les services d’urgence peuvent recevoir ces informations dans tous les pays qui ont déployé l’AML.

    Où est-ce déployé ?

    Plusieurs pays à travers le monde ont déployé cette technologie.

    En juillet 2020, l’AML était déployée en : Autriche, Belgique, Croatie, Danemark, Estonie, Islande, Irlande, Allemagne, Finlande, Lituanie, Mexique, Moldavie, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Norvège, Roumanie, Slovénie, République tchèque, Suède, Émirats arabes unis, Royaume-Uni et États-Unis.

    Le code des communications électroniques européen oblige tous les États membres de l’Union européenne à mettre en œuvre l’AML d’ici décembre 2020.

    À partir de mars 2021, tous les smartphones vendus sur le marché unique européen devront également offrir la possibilité d’envoyer aux services d’urgence des informations de localisation dérivées du téléphone de l’appelant. Cela est déjà le cas pour une grande majorité de smartphones, à savoir tous les téléphones Android et iOS.

    Cette technologie fondamentale est actuellement en expérimentation en France[1].

    [1] https://www.interieur.gouv.fr/Le-ministere/Securite-civile/Documentation-technique/Localisation-des-appels-d-urgence/Experimentation-du-service-Advanced-Mobile-Location-AML-ou-localisation-mobile-avancee

    Comment est-ce arrivé ? Restez avec nous pour un petit cours d'histoire

    L’AML a été développée au Royaume-Uni par John Medland, responsable du 999 (le numéro d’urgence unique au Royaume-Uni) et du 112 chez British Telecom (BT) comme solution à la localisation problématique des appelants en cas d’urgence.

    John Medland a commencé un projet d’essai en 2014. EENA a rapidement proposé son aide à John pour promouvoir et développer cette solution à travers l’Europe et le monde. Depuis lors, nous travaillons en étroite collaboration avec les autorités publiques compétentes en matière d’urgences et de protection civile, les opérateurs mobiles et les fournisseurs de systèmes d’exploitation de smartphones (entre autres) afin d’assurer que cette technologique fonctionne correctement dans le plus de pays possibles.

    L'AML est tout simplement essentiel pour améliorer la localisation des appelants et une chose est sûre : c'est un instrument clé pour aider les services d'urgence à vous trouver quand vous en avez le plus besoin.

    Pour aller plus loin...

    Cet article vous a plu ? Partagez le.

    Articles qui pourraient vous intéresser .